moto
Publié le 30 Juillet 2014 à 08h00 - 5071 vues

Choisir un beau phare pour sa moto

Avoir une bonne vision et une bonne visibilité à moto est une obligation pour assurer sa sécurité, vous n’avez pas besoin ni de gyrophare, ni d’habit de lumière, un beau phare pour votre moto suffit pour vous faire bien voir. L’objectif étant de se rendre visible à tous les usagers de la circulation, qu’ils soient sur route ou en ville.

Quel phare choisir ?

 

 

 

Il existe une multitude de phares pour une moto, accessoire tuning, « les clignos tuning » qu’il soit à LED ou diodes est très sollicité. Esthétique et homologué, cependant, le système électrique de votre 2-roues ne lui est pas destiné. Par rapport aux clignotants classiques, on constate que leur fréquence de clignotement n’est pas toujours conforme.
Les phares Xénon, malgré qu’il existe des contraintes d’homologation avec les voitures, sont libres d’utilisation avec les motos et c’est ce que BMW fait pour faire homologuer quelques une de ses machines avec des feux au Xénon.
Cette technologie lumineuse est un véritable progrès de l’éclairage, toutefois, il est illégal d’installer un dispositif au xénon pour les feux de croisement des motos et scooters étant donné que c’est éblouissant pour les autres conducteurs tels que motards et automobilistes, selon l’article R313-3 du code de la route.

Feu de croisement et feu de route

 

 

C’est surtout dans le cadre de certaines motos à double optique qu’il y a une distinction entre feu de croisement et feu de route, mais dans la plupart des cas les deux sont compactés déjà dans une ampoule comme les ampoules H4. Dans ce cas il n’est plus nécessaire d’opter pour le xénon.
Néanmoins si vous ne pouvez pas vous en passez du Xénon, il est recommandé d’installer un feu additionnel tout en le positionnant le moins et le régler au plus bas possible pour ne pas éblouir les autres.

Bref, être visible sur la route ne signifie pas éblouir les autres, il faut proscrire tous comportements qui vous feraient mal voir. Enfin, comme la route un bien collective, elle nécessite donc une affaire de comportement y être bien vu